Trilogie Le Dernier Jardin – T.1 Ephémère, Lauren Destefano

https://i2.wp.com/3.bp.blogspot.com/-43ebSRhcu6A/TlTZX4usRHI/AAAAAAAAAGE/VtL7InIRIi8/s320/Ephe%25CC%2581me%25CC%2580re.png?resize=211%2C320  Le Dernier Jardin – T.1 Ephémère 
 Lauren Destefano
 Castelmore 2011
 350 pages

Résumé : L’humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n’est plus qu’un souvenir. Au nom de la survie de l’espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n’a qu’une idée en tête : fuir. Qu’importe l’amour que lui portent son mari et ses soeurs épouses. Quand on n’a que quelques années à vivre, la liberté n’a pas de prix.

Mon avis : Pour commencer, j’ai tout de suite trouvé la couverture à mon goût. Je dois avouer que cela doit sans doute être aussi pour ça que je me suis un peu plus penchée sur l’histoire. 

Ce roman se déroule dans un futur possible de la notre planète où, après des expériences scientifiques visant à créer un ADN humain parfait, les femmes meurent à 20 ans d’un virus inconnu et les hommes à 25 ans. Dans ce récit, nous rencontrons trois jeunes femmes qui se retrouvent mariées, sans leur consentement, à un jeune homme afin d’engendrer une filiation. En tout cas, c’est ce qui semble être mais Rhine, l’une des trois épouses, finit par croire qu’elles avaient peut-être toutes les trois un rôle bien différent à jouer dès le départ. Les trois femmes sont donc Rhine 16 ans, Cecily qui a 13 ou 14 ans et qui est la plus jeune et la plus naïve, et Jenna une belle brune de 19 ans. 

Le scénario de départ m’a déjà beaucoup plu. Je l’ai trouvé original et surtout dérangeant. C’est assez ignoble de se dire qu’on va mourir aussi jeune. J’avais vraiment envie d’en savoir plus.
Le style de l’auteur est très ciblé jeunesse. Les phrases coulent toutes seules, on ne bute pas sur les mots, sur des phrases trop longues, etc. 
L’héroïne est parfois un peu agaçante. Je dois avouer ne pas être plus fan que cela de Rhine mais elle reste quand même sympathique à suivre. Au début, je trouvais ses réflexions un peu enfantines, un peu trop faciles. Et puis, elle prend de l’ampleur au fil du livre. Elle finit par devenir même plus complexe que je ne pouvais le prévoir et j’ai vraiment hâte de lire son évolution au fil des tomes.
Vivement que la suite sorte car cette histoire est réellement prenante. Je ne la trouve pas aussi noire et sombre que je le pensais. Les personnages apportent beaucoup de vie et plus de légèreté qu’on ne pourrait le croire. Malgré tout, l’épée de Damoclès qui flottent au-dessus d’eux ne se fait jamais oublier et c’est aussi ce qui rend les personnages si attachants.
Enfin, l’action n’est pas vraiment présente dans le livre et ce tome sert sûrement à poser les personnages et le contexte afin de mieux suivre leurs futures aventures. Je ne m’attendais pas vraiment à la fin de ce tome et j’en reste un peu bouche bée. Je ne sais pas comment je vais pouvoir attendre la sortie du prochain. Vraiment, je conseille ce livre. 

(Première publication 03/01/2012) 

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *