Promise, Ally Condie

https://i2.wp.com/02.mgl.skyrock.net/art/GRA1.386302.447.2.jpg?resize=206%2C300Promise
Ally Condie
Gallimard Jeunesse 2011
424 pages

Quatrième de couverture : dans la société, les officiels décident. Qui vous aimez. Où vous travaillez. Quand vous mourez.

Ma note : 4.5/5

Mon avis : Cassia a 17 ans et a hâte d’assister au banquet où lui sera donné le nom de son Promis. Tout se passe à merveille même si le Promis qui lui est assigné n’est pas exactement ce qu’elle imaginait. Cependant, une « erreur informatique » lors de la lecture de la carte électronique de ce dernier va créer en elle un doute et lui faire se poser des questions qu’elle n’aurait jamais dû se poser.
Je dois avouer que les dystopies pullulent en ce moment et « Promise » peut venir se classer dans ce genre. Même si les habitants de cette société paraissent heureux, cela ressemble quand même très fortement à une dictature. Ainsi les activités de leurs « temps libres » sont très contrôlées. Ils reçoivent des plateaux repas nominatifs et n’ont absolument pas le droit de partager avec les autres, il y a évidemment un couvre-feu imposé, etc. Ce ne sont que des exemples mais je pense que vous imaginez  le genre de société que cela peut être.
Je disais donc que les dystopies sont monnaies courantes dans les librairies actuellement et j’ai beau adoré cela, elles finissent par un peu toutes se ressembler. En tout cas, le premier tome d’une série sert presque toujours à situer la société, ses règles, une héroïne ou un héros (le plus souvent cela semble être une fille) et ce qui va l’amener à se rebeller contre cette société. Ce roman ne fait pas exception à la règle. Malgré tout, il est passionnant et on se laisse prendre au jeu.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Cassia qui est une jeune fille assez banale finalement. Elle ne sort absolument pas du lot et sans cette erreur informatique, je ne sais pas si elle en serait venue un jour à remettre en cause la société dans laquelle elle vit. En un tome, c’est quand même difficile de parier là-dessus donc j’ai hâte de voir l’évolution de ce personnage.
Le trio amoureux donne un peu de consistance au roman et je suis contente qu’il y ait une vraie histoire d’amour et pas juste un jeu où les protagonistes se tournent autour sans rien s’avouer. Ma préférence va à Ky car j’estime qu’il est un peu le dindon de la farce dans cette affaire et qu’il ne mérite pas ça. Mais j’imagine Xander non dénué de charme et je comprends l’attirance de Cassia. Par contre, je trouve que sa relation avec Ky aurait pu être beaucoup plus détaillée et complexe. Elle ne semble pas avoir beaucoup de remords par rapport à son comportement envers lui, même si elle se souvient quand même de lui de temps en temps.
J’espère qu’on en saura un peu plus sur sa meilleure amie dans les prochains tomes car elle avait un rôle très secondaire dans cet opus et c’est dommage. A la limite, on se demanderait presque pourquoi l’auteur s’est donné la peine de lui créer une meilleure amie pour qu’elle apparaisse si peu.
Il n’y a pas de temps mort dans ce livre. Même s’il ne se passe pas toujours énormément de choses, les relations des personnages évoluent doucement mais sûrement et il y a régulièrement un événement qui vient mettre un peu de suspense. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher quand je commençais ma lecture. C’est d’ailleurs souvent le cas dans les livres pour adolescents ou jeunes adultes.
En résumé, même si ce livre n’est pas particulièrement original si on aime les dystopies, on passe un très bon moment de lecture et j’ai vraiment hâte de suivre la suite des aventures de ces personnages.

(Première publication 28/03/2012)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *