Le Trône de fer T1 T2 Le donjon rouge, George R.R. Martin

 

Le Trône de fer T1 et T2, Le Donjon rouge
George R.R. Martin
Pygmalion, 1999 (lu en eBook)
512 pages
 Quatrième de couverture du premier tome : Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures  ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève  ?
Quatrième de couverture du deuxième tome :

Comment Lord Eddard Stark, seigneur de Winterfell, Main du Roi, gravement blessé par traîtrise, et par la même plus que jamais à la merci de la perfidie de la reine Cersei ou des imprévisibles caprices du despotique Roi Robert, aurait-il une chance d’échapper à la nasse tissée dans l’ombre pour l’abattre  ?
Comment, armé de sa seule et inébranlable loyauté, cerné de toutes parts par d’abominables intrigues, pourrait-il à la fois survivre, sauvegarder les siens et assurer la pérennité du royaume  ?
Comment ne serait-il pas voué à être finalement broyé dans un engrenage infernal, alors que Catelyn, son épouse, a mis le feu aux poudres en s’emparant du diabolique nain Tyrion, le frère de la reine  ?

 
 Ma note : 10/10
 
Mon avis : Exceptionnellement, je vais faire une chronique pour deux livres à la fois. Je ne me vois pas faire celle du tome 2 sans avoir parlé du tome 1 mais je ne souhaite pas non plus faire une chronique uniquement pour le tome 1 que j’ai lu il y a plusieurs semaines. 
J’imagine que la plupart d’entre vous ont au moins entendu parler de la série tv américaine Game of throne qui est une adaptation de cette œuvre. C’est grâce à cette série que j’apprécie énormément que j’ai décidé de me lancer dans la lecture des livres. Je vous avais déjà parlé de l’attachement que je peux porter aux personnages de fiction et je suis ravie de pouvoir retrouver Tyrion, Jon, Sansa et les autres dans les livres. De plus, cela me permet d’approfondir ma connaissance de ce monde imaginé par George R.R. Martin, d’éclaircir les passages qui m’auraient semblé flous durant le visionnage et même d’enrichir encore davantage l’histoire en elle-même. En effet, certaines scènes des livres n’apparaissent pas dans la série et vice versa. Cela paraît souvent rédhibitoire quand une série adaptée d’un livre ne s’y tient pas formellement mais l’auteur ayant été très impliqué dans la série, on garde absolument l’esprit du roman dans l’adaptation. En fait, cela me donne l’impression d’avoir accès à plein de scènes coupées mais les événements importants et les relations entre les personnages restent les mêmes. Je vais arrêter là ma comparaison avec la série pour me concentrer uniquement sur le livre puisque c’est ce qui nous intéresse ici. 
 

Comme l’ont fait d’autres avant et après lui, George R.R. Martin invente dans cette œuvre son propre monde, le royaume des Sept couronnes, un monde assez moyenâgeux. Ici, pas de farfadet, d’elfes ou d’ogres (bien que certains personnages surnaturels existent dans le livre), c’est bien un monde d’êtres humains. On trouve quand même, comme je le disais, quelques êtres surnaturels mais ils sont redoutés pour la plupart et la majorité des personnages ne pensent pas qu’ils existent réellement.
Dans ces deux tomes, nous suivons principalement l’ascension d’Eddard Stark en tant que Main du roi, c’est à dire son plus proche conseiller. Chaque chapitre suit un personnage différent et, bien qu’ils soient tous racontés à la 3e personne du singulier, on voit les événements à travers les yeux du personnage en question. Tous les personnages n’ont pas droit à un chapitre. Pour l’instant, on en revient un peu toujours aux mêmes personnages : Eddard, Catelyn, Sansa, Arya, Tyrion, Daenerys, etc. Par exemple, Cersei n’a encore eu aucun chapitre dédiée, ni Viserys. Nous verrons si les personnages que nous suivons changent au fil de l’œuvre.
Cette façon de raconter est passionnante et frustrante à la fois. En « rentrant dans l’esprit » des protagonistes, nous partageons leurs pensées personnelles, leurs souvenirs, leur avis sur les événements. En cela, c’est réellement captivant. Par contre, voir les choses à travers leurs yeux ne permet pas d’avoir toutes les réponses et nous restons avec leurs interrogations ou leur ignorance. De plus, passer d’un lieu et d’un personnage à l’autre à chaque chapitre est parfois frustrant.
Les personnages en eux-mêmes sont particulièrement intéressants car il n’y a pas vraiment de héros dans ce livre. Au départ, on pourrait penser qu’Eddard l’est mais il a simplement un rôle très important et est au centre de l’action dans ces deux volumes, comme pourront l’être un ou plusieurs autres personnages dans les volumes suivants. J’imagine que c’est une des raisons qui font que j’aime autant ces romans (tout comme la série). Je ne suis pas fan des « héros », ils sont toujours soit trop parfaits soit superficiellement imparfaits. En fait, je n’aime pas quand un personnage semble vraiment plus importants que les autres, le côté « élu ». Je n’estime pas cela crédible. Ici chacun a son rôle à jouer à son heure et est aussi susceptible de disparaître qu’un autre. De plus, les personnages sont tous très ambivalents et aucun n’est bon ni mauvais. Bien sûr, comme dans la vie, certains ont des personnalités meilleures que d’autres mais il n’y a pas réellement de méchants ou de gentils. Chacun a ses raisons d’agir de telle façon et, selon notre propre vécu, on appréciera plus l’un que l’autre. Cette ambivalence existe encore plus dans le roman que dans la série je trouve car, dans celle-ci, on les voit juste agir sans toujours savoir leur fin alors que les romans m’ont fait comprendre beaucoup de choses sur les ambitions et rêves de chacun des personnages.
Les aventures de ces romans ne sont clairement pas adressées aux enfants et le sexe et la violence font partie intégrante de l’œuvre. Dans le premier tome, j’ai trouvé que tout était survolé et qu’il y avait très peu de détails (comparé à la série) mais dans le deuxième tome, on retrouve des descriptions assez crues, même si l’auteur ne s’appesantit pas dessus non plus. Du reste, je trouve la violence plus crue que les scènes de sexe.
La seule chose qui aurait pu me rebuter si je ne connaissais pas la série, c’est le style d’écriture de l’auteur (dans cette traduction en tout cas). Les phrases sont parfois très alambiquées et le vocabulaire n’est pas toujours très évident. Pour le coup, la lecture sur liseuse m’a facilitée la tâche puisqu’il est possible de faire apparaître une définition des mots sur lesquels on bute. Pour dire, je n’avais jamais eu besoin de cette option avant. Il y a aussi énormément de personnages et ce n’est pas toujours évident de se rappeler qui est qui, même en ayant vu la série.
En tout cas, ce « défaut » ne me fera même pas enlever un point à ces romans pour lesquels j’ai un vrai coup de cœur et que je lis avec avidité. Je suis absolument fan du monde créé par George R.R. Martin et j’espère vous avoir donné envie de le connaître si ce n’est pas encore le cas.

Bonnes lectures !

Les tomes suivants :

Mon article sur le tome 3

Mon article sur le tome 4

Mon article sur le tome 7

Mon avis sur le tome 8 « Les Noces pourpres ». J’attendais ce tome avec impatience car je savais à quelle partie de l’histoire ce titre faisait référence et j’étais curieuse de savoir comment il avait été écrit par G. R. R. Martin. Je n’ai vraiment pas été déçue de ma lecture de ce tome où les événements s’enchaînent. Les chapitres avec le point de vue de certains personnages vont donc évidemment disparaître et j’ai hâte de savoir quels personnages l’auteur va mettre en avant à leur place.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *