Les bannis et les proscrits T4 Le portail de la sor’cière, James Clemens

Les bannis et les proscrits T.4 Le portail de la sor’cière 

James Clemens
Milady 2011 
751 pages

Quatrième de couverture : Elena et son armée de hors-la-loi ont vaincu les suppôts du mal qui occupaient l’île de Val’loa et déverrouillé les secrets mystiques du Journal Sanglant. Mais durant la bataille, l’infâme Seigneur Noir a mis en place les portails du Weir auxquels il puise l’essentiel de son pouvoir. Pour les trouver et les détruire, les alliés d’Elena embarquent pour de dangereuses destinations à bord de vaisseaux aériens… Aucun des rebelles ne rentrera indemne et certains ne reviendront pas. Elena elle-même, dans l’antre de son ennemi juré, parviendra-t-elle à découvrir l’identité du Seigneur Noir ?

Ma note : 6/10

Mon avis : Pour la première fois depuis que je lis cette saga, j’ai cru que j’allais abandonner ma lecture durant les premières pages. Je ne sais pas si c’est moi qui commence à me lasser un peu ou si le début de ce tome-là est moins prenant que les autres mais j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à réellement m’intéresser de nouveau à ces personnages. Malgré tout, j’ai quand même fini par me laisser happer par l’histoire, c’est pourquoi j’ai mis une note au-dessus de la moyenne.
Dans ce tome, le groupe de compagnons se divise afin d’aller détruire les portails du Weir qui se situent à des endroits stratégiques et assez éloignés les uns des autres. Nous en profitons pour faire la connaissance de nouveaux personnages qui étaient apparu assez subrepticement à la fin du tome 3, durant la bataille de l’île de Val’loa, comme les el’phes ou les nains, par exemple, qui prendront place dans chacun des petits groupes. Les relations amicales et amoureuses en profitent pour s’approfondir, dans ce roman, et j’ai été d’ailleurs parfois surprise du tournant qu’elles prenaient. Mais pourquoi pas ?
Le roman est divisé en Livres dans lesquels on suit à chaque fois un groupe différent durant son aventure. Comme d’habitude, cela m’a un peu déroutée car quand on suit un groupe pendant plus de 100 pages, c’est assez compliqué de se replonger dans l’histoire d’un autre groupe, surtout qu’ils sont chacun à des endroits et face à des défis vraiment très différents. Cependant, en quelques phrases, je réussissais à me replonger dans les pérégrinations de nos héros. On est d’ailleurs très vite propulsé au cœur des aventures de chacun car il y a vraiment très peu de temps mort dans ce roman. Les personnages se retrouvent sans cesse face à de nouveaux défis à relever ou de nouveaux adversaires à combattre. C’est ce qui fait que le livre se lit bien malgré ses 700 pages mais c’est aussi ce qui lasse un peu parfois. Pour ce point, je pense que c’est vraiment personnel car j’aime l’action dans un livre mais j’ai aussi et surtout besoin de profondeur dans les relations entre les personnages et dans l’histoire en elle-même. Je crois que c’est ce qui me manque dans ces romans.
De surcroît, je suis souvent perdue dans l’histoire en elle-même, c’est à dire la raison pour laquelle ils font tout ça. Je trouve que l’auteur n’explique pas assez ou laisse trop de mystère, peut-être volontairement. Par exemple, j’ai du mal à savoir qui est le vrai ennemi de la sor’cière : le Seigneur Noir, le Gulgotha, la Bête du Gulgotha, etc. Ou alors, seraient-ce des façons de désigner le même ennemi ? En résumé, j’ai souvent du mal à savoir pour quelles raisons nos compagnons doivent achever telle ou telle mission. Surtout qu’à la fin de chaque tome, ils réussissent toujours plus ou moins mais qu’au final, ce n’est jamais fini puisqu’il y a encore un tome. Bref, pour moi, c’est vraiment le gros défaut de ce roman.
Malgré ça, j’ai passé un bon moment de lecture. Je retrouve ces personnages avec plaisir à chaque fois et on ne s’ennuie pas du tout à lire leurs aventures. Je ne manquerai d’ailleurs pas de lire le T5 qui est le dernier de la saga. J’y trouverai peut-être les réponses à toutes les questions que ces 4 tomes ont soulevé, je l’espère en tout cas.

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    One Comment

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *