Dôme T.1 de Stephen King

Dôme T.1
Stephen King
Genre : Science-fiction
Editions Albin Michel 2011
630 pages

Quatrième de couverture : Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

Ma note : 5/5

Mon avis : Ce roman débute par l’apparition du Dôme, un samedi matin, au-dessus de la ville de Chester’s Mill. Dès les premiers mots, je me suis laissée emporter par cette histoire et au bout de trois pages, j’avais déjà beaucoup de mal à arrêter de lire. Bref, je ne peux pas comparer la plume de Stephen King dans ce roman à celle de ses autres livres (vu que je commence tout juste à les découvrir) mais elle m’a conquise.

Je pensais que le roman s’articulerait beaucoup plus autour de l’apparition du Dôme en lui-même. Pourquoi ? Comment ? Par qui ? Ces questions sont évidemment posées, notamment au début du livre lorsque les habitants découvrent ce phénomène mais l’histoire de ce tome tourne plus autour de la réorganisation de la ville par ses habitants piégés. Dit comme ça, cela ne semble pas très excitant mais les personnages de cette ville sont haut en couleur et loin  et cette dernière est loin d’être aussi tranquille qu’elle ne le semble. Chaque habitant a ses petits secrets et ses vices qui ne peuvent laisser le lecteur indifférent. On ne peut pas rester de marbre face à ces personnages qui nous font ressentir aussi bien la sympathie, la pitié que la haine la plus profonde (ceux qui l’ont lu sauront de qui je parle…). D’ailleurs, il y a vraiment beaucoup de personnages et il est parfois un peu difficile de se rappeler rapidement qui est qui. Pour moi, c’est la seule chose qui m’a un peu gênée dans ma lecture. Cependant, ces protagonistes ayant tous des caractères et des personnalités très marqués, on ne s’y perd pas non plus complètement.
Bref, cette histoire réserve énormément de surprises et le lecteur ne sait jamais à quoi s’attendre. Le roman se déroule sur seulement 3-4 jours mais ce qui donne la richesse (et explique le si grand nombre de pages) du récit, c’est que nous revivons la même partie de la journée à travers des personnages différents. Stephen King ne nous raconte pas le même événement plusieurs fois avec divers point de vue, c’est plutôt qu’on sait ce que font les différents personnages dans le même laps de temps. Personnellement, j’apprécie cela car cela permet de complexifier l’intrigue et la rendre d’autant plus intéressante. Et puis, j’aime aussi beaucoup quand il n’y a pas vraiment de héros dans un livre, quand les différents personnages ont à peu près tous autant d’importance et c’est ce qu’on retrouve dans ce roman.
En conclusion, cette lecture fut un réel plaisir et j’ai hâte de lire la suite où nous en apprendrons sûrement plus sur les raisons de l’apparition du dôme, vu la fin de ce tome-ci…

http://entre-deux-pages.blogspot.fr/2014/11/challenge-au-fil-des-saisons-et-des.html
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    2 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *