Le pays des contes T1 Le sortilège perdu, Chris Colfer

Source : Livraddict

Le pays des contes T1 Le sortilège perdu
Chris Colfer
Michel Lafon 2013
414 pages

Quatrième de couverture : Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux du nom d’Alex et Conner… Depuis le décès de leur père, leur grand-mère s’occupe d’eux. Et lorsque celle-ci leur offre un livre qu’ils lisaient étant petits, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause, ce grimoire est magique et les transporte dans un monde où les contes sont bien réels. Sauf que ce monde se révèle beaucoup moins merveilleux que celui des livres ! Boucle d’or est une criminelle activement recherchée, Blanche-Neige dissimule péniblement un lourd secret, et même le Petit Chaperon rouge n’est plus une gentille fillette. Pour s’échapper de cet univers, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques, parmi lesquels la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en évitant les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique… qui pourrait bien piéger à jamais les jumeaux dans cette étrange contrée. ENTREZ DANS LA LEGENDE IL ETAIT UNE FOIS…

Ma note : 5/5

Mon avis : Cette lecture fut pour moi un agréable retour dans les contes de mon enfance. Les contes revisités sont assez courants actuellement mais celui-ci a le mérite de vraiment garder l’esprit de ces contes, sans chercher à les moderniser. Par contre, il nous donne le privilège de découvrir certaines facettes cachées de ces histoires. Nous en apprenons davantage sur les personnages que nous pensions pourtant connaître par cœur. Nous redécouvrons notamment Cendrillon, Blanche-Neige, Jack de « Jack et le haricot magique », Le Petit Chaperon rouge, la Méchante Reine de Blanche-Neige, la Petite Sirène… Je vois maintenant d’un œil très différent certains personnages et, l’auteur gardant l’idée de base de ces contes, on a plaisir à croire qu’il nous en raconte un peu plus sur eux, et non pas qu’il invente tous ces détails. On a l’impression de voir l’envers du décor et de découvrir ce qu’on voulait nous cacher jusque là.
Les deux personnages principaux sont très attachants, bien qu’ils vivent chacun cette aventure à leur façon. Alex est complètement émerveillée et éblouie de découvrir ce monde des contes alors que son frère, Conner, semble plus détaché et a hâte de rentrer chez eux.
Leur aventure, malgré la facilité qu’ils ont à se sortir des pires situations, m’a tenue en haleine de bout en bout et la fin m’a un peu surprise, même si j’avais déjà deviné quelques éléments au cours de ma lecture. J’ai hâte de les retrouver dans un prochain roman, surtout qu’il semblerait, selon les avis que j’ai pu trouvés, que le tome 2 soit encore plus passionnant que ce premier tome.
Enfin, il est quand même difficile d’oublier, au cours de cette lecture, que ce roman a été écrit pour un public jeunesse au départ : le style de l’auteur est très simple et nos deux héros se sortent quand même assez facilement de chacune de leurs péripéties. Cependant, cela confère justement à ce livre cette atmosphère propre aux contes de fées qu’on nous lisait, enfants. Et puis, ce serait dommage que les enfants ne puissent pas accéder à cette histoire à cause d’un style trop alambiqué car, clairement, elle a tout pour plaire aux petits comme aux grands.

Bref, une vraie belle découverte que je recommande à tous ceux qui souhaiteraient un tant soit peu revivre la magie des contes de fées !

Extrait p.124 :

– C’était comment ? demanda Alex à Cendrillon. De se transformer en reine après avoir été une servante ? Comment avez-vous réagi après avoir été tirée de là ? Votre vie est… comment dire… une vraie histoire de Cendrillon.
Le visage de la reine devint triste.
– Quand j’étais une servante, jamais je me serais doutée que je vivrais de telles choses, alors j’ai toujours fait de mon mieux avec ce que j’avais, répondit-elle. Je ris toujours quand on me parle de l’« histoire de Cendrillon » parce que, si vous me posez la question, je pourrais vous dire que la vie n’a jamais de solution. Peu importe le nombre de difficultés que vous laissez derrière vous, car de nouvelles difficultés prendront leur place. Les gens oublient qu’au début, quand je suis venue vivre dans ce palais, la cour ne m’aimait pas beaucoup. Peu étaient ravis à l’idée qu’une servante soit devenue leur reine. Beaucoup m’appelaient « la princesse Citrouille » ou « la reine Souris » quand ils ont appris comment j’avais réussi à me rendre au bal ce soir-là. J’ai dû me battre pour être respectée, et ce ne fut pas facile.

– Mais il y a quand même quelques avantages à être reine, non ? demanda Conner. Vous n’avez plus à récurer le sol, ni à danser avec des produits d’entretien, ni à parler à des souris.

 Livre lu dans le cadre de ce challenge (cliquez pour en savoir plus) :
http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?p=1&id=18461
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    4 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *