Les Chroniques de MacKayla Lane T4 Fièvre fatale de Karen M. Moning

Source : Sous le feuillage

Les Chroniques de MacKayla Lane T4 Fièvre fatale
Karen Marie Moning
Genre : Bit-lit
J’ai lu 2010
597 pages
12.50€

Ma note : 3/5

Quatrième de couverture : « A la merci de mes ennemis, je lutte pour survivre, c’est à dire, en l’occurrence, pour ne pas tomber sous le charme fatal de celui que je me suis juré de tuer… Mais je sens que je perds la bataille, que les frontières entre notre monde et celui des Faës sont en train de céder. Je sens que j’entame le combat le plus difficile de ma vie. Je ne laisserai pas tomber. Je sais que j’ai des alliés, et, plus important, la mémoire de ma sœur assassinée à défendre.
Saurais-je faire face à la vérité? »

Mon avis :

Attention spoiler possibles sur les tomes précédents ! 

A la fin du volume 3, nous avions laissé MacKayla en bien mauvaise posture en pleine nuit d’Halloween apocalyptique. Nous reprenons la lecture presque là où nous l’avions laissé, directement au cœur de l’action. Ce tome débute effectivement sur les chapeaux de roue et s’annonce très différent des précédents. Notamment parce que la librairie Barrons & bibelots n’est plus le lieu principal de l’action et que les personnages évoluent tous vraiment beaucoup. C’est un tome aussi très riche en révélations et action. On sent que la fin de la saga approche.
Malgré ça, je dois vous avouer ne pas avoir pris autant de plaisir à lire ce tome que les précédents. Il faut dire que le début du livre a été un peu pénible pour moi car il y est énormément question de sexe durant les 80 premières pages et ce n’est pas du tout ce que je cherche dans mes lectures. Cependant, il faut admettre que cela sert complètement l’intrigue et que c’est même très important pour l’évolution des personnages, c’est juste que c’était trop pour moi. C’était peut-être aussi le fait que cela commence directement par cela.
Un autre point qui m’a déplu est la partie où Dani devient narratrice. Autant j’apprécie le personnage en tant que secondaire, autant j’ai beaucoup moins aimé le fait que ce soit elle qui raconte l’histoire. L’auteur a peut-être un peu trop appuyé sur son côté immature et rebelle. En tout cas j’ai été soulagée que MacKayla reprenne finalement la narration.
D’autre part, comme je le disais les personnages évoluent beaucoup et autant j’ai apprécié le changement concernant la relation entre V’lane et MacKayla, autant je suis un peu déçue par la tournure que prend celle de Barrons et elle. En fait, je crois avoir été déçue globalement par le personnage de Barrons. Certaines révélations sur les événements passés ne sont pas celles que j’escomptais et leur relation, en général, perd de ce charme et ce mystère qu’il pouvait avoir au début de la série, mais je ne vous en dis pas plus. J’espère avoir une bonne surprise dans le dernier volume. Enfin, le personnage de MacKayla prend un virage assez radical, mais cette évolution paraît finalement assez naturelle au vu des événements. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler.
Ce tome annonçant doucement la fin de la série, il comporte beaucoup plus d’action et commence à distiller toutes ces informations qu’on attend depuis le début, ce qui le rend particulièrement intéressant. Par contre, j’ai trouvé que MacKayla se dispersait peut-être un peu trop et j’avais souvent du mal à comprendre son but à atteindre en faisant telle ou telle chose. Je l’ai donc suivie dans ses pérégrinations en m’accrochant tant bien que mal mais je dois dire que je m’ennuyais assez souvent car je ne comprenais pas trop où elle voulait en venir. Par contre, les derniers chapitres sont tout simplement passionnants et j’ai ouvert des yeux ronds en découvrant sur quoi nous laissait l’auteur, tellement on a envie de connaître la suite.

En conclusion, je me rends compte que cette chronique peut sembler majoritairement négative et c’est dommage car c’est un volume malgré tout très intéressant, comme je le disais, et qui comporte des renseignements essentiels. On retrouve toute la « légende » créée par l’auteur autour des faës et cela me passionne toujours autant car c’est un monde original et dont je n’avais jamais entendu parler ailleurs. C’est pourquoi je n’ai pas donné une trop mauvaise note. Ma déception vient sûrement du fait que je m’attendais à retrouver l’ambiance des tomes précédents, alors que clairement l’histoire et les personnages progressent beaucoup dans ce tome. Et comme je le disais, la fin donne vraiment envie d’ouvrir directement le tome 5 et, même si cette lecture ne m’a pas complètement convaincue, je pense ne pas tarder à le lire, en espérant retrouver le plaisir que j’avais eu avec les premiers tomes.

Extrait p.216 : « J’avais toujours supposé qu’elle savait, et que nous avions des décennies devant nous, pour préparer nos mariages, organiser des fêtes pour la naissance de nos bébés, envoyer nos enfants à l’école, les photographier le jour où ils obtiendront leurs diplômes… Une vie à partager entre sœurs. Je me redressai. Ce n’était pas le moment de m’apitoyer. Quand tout ceci serait fini, je pourrais m’abandonner à mon chagrin. Je demanderai à V’lane de me renvoyer auprès d’elle en Faery. Ce serait une illusion, mais elle agirait sur moi comme un baume. Quand tout ceci serait fini, je l’aurais mérité.  » 

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    One Comment

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *