Une place à prendre de J.K. Rowling

Source : Livraddict

Une place à prendre
J.K. Rowling
Grasset 2012
682 pages
24€ (8.60€ en Livre de poche)

Quatrième de couverture : Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Ma note : 4/5

Mon avis : J’ai voulu lire ce livre car j’étais curieuse de lire un autre livre de J.K. Rowling, tout en étant parfaitement consciente que nous serions très très loin de Harry Potter. Bien m’en a pris car, effectivement, ce roman en est à des années lumières.
Même l’écriture de J.K. Rowling semble complètement modifiée. D’ailleurs, c’est l’une des seules choses qui m’a déroutées au départ. Je trouvais les phrases un peu trop alambiquées et cela ralentissait fortement ma lecture. De plus, il y a vraiment beaucoup de personnages et ils ne sont pas réellement présentés quand ils apparaissent. On apprend à les connaître au fur et à mesure du roman. Finalement, je m’y suis habituée et j’ai réussi à reprendre mon rythme de lecture plus habituel.
Dans ce roman, J.K. Rowling n’hésite pas à aborder des thèmes difficiles, comme la drogue, l’auto-mutilation, la violence familiale, la corruption, etc. Aucun personnage n’est épargné, chacun porte son fardeau et a ses propres démons.
Ce n’est pas un roman qui se dévore, à cause de sa taille mais aussi et surtout de part son contenu. Il n’y a pas énormément d’action, par contre chaque chapitre nous plonge dans l’univers de l’un ou l’autre des personnages et aucun de ces personnages n’ayant une vie insouciante et légère, nous assistons souvent à des moments de vie assez sombres ou nous nous retrouvons face aux imperfections de l’âme humaine. Il y est énormément question de secret, de mensonge et d’hypocrisie.
La mort de Barry et l’élection qui doit nécessairement en découler n’est que le prétexte pour faire resortir la face cachée de tous ces personnages. D’ailleurs, le résultat de l’élection est assez anecdotique et beaucoup de questions restent en suspens à la fin de ce livre.
Du reste, la fin n’en est pas vraiment une. Le lecteur est là en témoin de ces quelques jours au cœur de Pagford pour finalement laisser ces personnages reprendre leur vie et nous la nôtre. 

Conclusion : Un roman que j’ai trouvé fascinant bien qu’un peu long. A lire si on aime « observer » les personnages et si on ne recherche pas systématiquement beaucoup d’action.

http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?p=1&id=18667

Challenge des 170 idées : 
145 – Quelque chose de carré
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    3 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *