Deux petits pas sur le sable mouillé, Anne-Dauphine Julliand

Deux petits pas sur le sable mouillé
Anne-Dauphine Julliand
Les Arènes 2011
225 pages
10.72€ (6€ chez J’ai lu)

Quatrième de couverture : Le jour des deux ans de Thaïs, Anne-Dauphine Julliand apprend que sa fille est atteinte d’un mal incurable. Son récit bouleversant raconte le combat d’une famille et de son entourage, émouvant réseau solidaire, tous unis pour une cause magnifique: rendre les courtes années de Thaïs aussi belles que possible.

Ma note : 5/5

Mon avis : Je me doutais que cette lecture serait vraiment très difficile car j’ai également un petit garçon qui a fêté ses 2 ans en début d’année, même s’il n’est clairement pas nécessaire d’avoir soi-même un enfant pour avoir le cœur serré en lisant ce témoignage. Et j’ai eu raison car dès la première page, mes yeux ont commencé à s’humidifier et mon cœur à battre plus vite.
Ce témoignage est écrit d’une façon particulièrement simple. On a l’impression d’écouter cette maman plus que de la lire. On sentirait presque les faiblesses de sa voix aux moments les plus difficiles.
Elle nous conte la façon dont ils ont appris la maladie de leur fille, les allers et venues dans les hôpitaux, leur quotidien qu’ils doivent adapter, mais aussi et surtout la force et le courage de leur fille ainsi que la solidarité familiale et amicale qui se met en place autour de cette famille.
Ce livre nous fait vraiment voir différemment notre propre vie. Déjà, on mesure la chance que l’on a d’avoir des enfants en bonne santé, qui ne feront que progresser dans la vie et qu’on ne verra pas régresser jusqu’à une fin inévitable. Mais aussi par des leçons de vie disséminées dans le livre qui nous font comprendre ce qui est essentiel. Par exemple, j’aime beaucoup la citation qu’elle répète plusieurs fois : « Ajouter de la vie aux jours quand on ne peut ajouter de jours à la vie ». Rien que de la lire ou la dire me met les larmes aux yeux. J’ai également beaucoup réfléchi sur le passage où elle explique l’extraordinaire patience de Thérèse, leur aide maternelle, qui n’a jamais l’impression de perdre son temps et qui vit pleinement chaque instant, même dans une file d’attente ou la salle d’attente d’un médecin. Cela m’a donné envie d’agir sur ma propre façon de penser et d’être.

Conclusion : Un témoignage poignant qui ne vous laissera pas indemne. Un livre qui se lit vite mais ne s’oublie pas.

 

 

http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?p=1&id=18667

 

Challenge des 170 idées : 
43 – Quelque chose dont vous êtes reconnaissant

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    One Comment

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *