Nymphéas noirs, Michel Bussi

Nymphéas noirs
Michel Bussi
Genre : Policier
Pocket 2013 (2010 aux éditions Presses de la Cité)
493 pages
7.70€

Quatrième de couverture : Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Ma note : 09/20

Mon avis : Après mon coup de cœur pour le roman Un Avion sans elle écrit par le même auteur, j’avais vraiment hâte de commencer celui-ci. J’ai pourtant rapidement déchanté… Il faut le dire, je me suis ennuyée pendant la majeure partie du livre. Le crime de départ est assez banal, le rythme de l’enquête très lent et je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.
J’ai trouvé l’inspecteur assez agaçant. Seul Sylvio, son adjoint, m’a paru digne d’intérêt durant ma lecture. Les trois personnages féminins dépeints dans le synopsis n’ont pas réussi à éveiller ma curiosité. Bref, je me suis forcée à terminer ce roman que je lisais presque 5 pages par 5 pages…
Jusqu’à arriver à la révélation finale où ma lecture s’est beaucoup accélérée. Je ne m’attendais pas du tout à ce retournement de situation. J’aurais envie de relire tout le livre avec la lumière de cette conclusion et de ces révélations mais je ne pense pas le faire dans l’immédiat car j’ai vraiment trop lutté pour le terminer.

Conclusion : Un roman trop inégal pour dire que j’ai apprécié mais on retrouve toute l’originalité des intrigues de Bussi durant les dernières pages. Je garderai un goût amer de cette lecture qui aurait pu être une belle découverte si j’avais accroché dès le début du roman ou, plutôt, avant la fin…

Challenge des 170 idées 
77. Une ou des fleurs

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    3 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *