Embrouilles familiales de l’Histoire de France de Clémentine Portier-Kaltenbach

Embrouilles familiales de l’Histoire de France
Clémentine Portier-Kaltenbach
Genre : Essais
JC Lattès avril 2015
280 pages

Quatrième de couverture : Qu’est-ce que l’histoire de France sinon une longue, très longue, très embrouillée et très sanglante histoire de famille ? Des Mérovingiens aux Carolingiens, des Armagnacs aux Bourguignons, des Bourbons aux Orléans… tout a été dit de leurs réalisations politiques, économiques et artistiques, de leurs territoires conquis ou perdus, tout a été révélé de leurs secrets d’alcôves, mais jusqu’à présent, nul ne les avait examinés sous le seul angle de leurs démêlés familiaux : père absent, mère abusive, famille recomposée, jalousies, frustrations, préférences…
Saviez-vous que le futur Louis XI quitta définitivement la cour après avoir giflé publiquement la maîtresse de son père ? Que Blanche de Castille, mère possessive de Saint Louis, pouvait surgir en pleine nuit dans la chambre de son fils pour l’empêcher de convoler avec son épouse ? Que Louis XIV était jaloux de son petit frère, pourtant élevé comme une fille afin de ne pas lui faire d’ombre ? Présenté sous forme d’un jeu des sept familles, ce voyage constitue aussi une belle leçon de modestie. À une époque où l’on croit avoir tout inventé en matière de modèles familiaux, on sera en effet étonné de découvrir la modernité des familles passées, comme en témoignent les exemples étonnants de certains de nos rois et de nos grands hommes, tels que Jean-Jacques Rousseau, qui écrivit un volumineux traité d’éducation, alors que lui-même avait confié ses cinq enfants à l’assistance publique…

Ma note : 17/20

Mon avis : Ce livre change beaucoup de mes dernières lectures puisque ce n’est pas un roman mais un essai sur l’Histoire de France, et plus particulièrement sur les problèmes familiaux des têtes couronnées ou personnages influents de notre histoire. En fait, on peut même élargir à l’histoire mondiale ou presque puisqu’on rencontre également dans ce livre des princes et rois orientaux ou russes, par exemple. Mais avec les mariages arrangés, les mélanges de nationalité vont bon train donc cela complique sans doute un peu les limites de l’Histoire de France.
Bref, dans ce livre, nous allons donc nous rendre compte que les histoires familiales de nos rois étaient souvent très compliquées. Ici, il n’est pas tant question des aventures coquines et scandaleuses des têtes couronnées mais plutôt de leurs soucis intrafamiliaux, avec leurs parents, frères et sœurs, et enfants. Les jalousies, rivalités, adorations malsaines, indifférences, etc. sont au cœur de ce texte. Et je dois dire que j’ai appris des choses que je ne soupçonnais pas du tout.
Enfin, « apprendre » est un bien grand mot car je n’ai pas retenu grand chose de tout ça non plus. J’ai passé un très bon moment de lecture. Les pages se tournent toutes seules, on lit un peu ça comme un recueil de nouvelles et l’auteur distille beaucoup d’humour dans son texte. Par contre, à le lire d’une traite, je dois avouer que la plupart des anecdotes ont été vite oubliées. Il faudrait sans doute essayer de s’informer un peu plus à côté du livre pour bien situer chaque personnage et pouvoir vraiment se souvenir de ce qui le concerne.

Conclusion : Même si je ne saurais pas me resservir réellement de ce que j’ai lu, j’ai trouvé cette lecture vraiment très distrayante et je ne peux que la conseiller aux amateurs d’anecdotes historiques.

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    2 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *