Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey T1
EL James
JC Lattès 2012
551 pages


Quatrième de couvertureLorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Ma note : 12/20

Mon avis : Après des années à résister à l’engouement et à tout le battage médiatique qu’il y a eu (et qu’il y a encore) autour de ce roman, j’ai décidé de céder à la curiosité et de m’en faire mon propre avis. Bon, les romances, érotiques ou non, ne font vraiment pas partie de mon genre de prédilection donc je savais déjà que ce livre ne serait pas un coup de coeur. Cela n’a effectivement pas été le cas mais j’ai passé un meilleur moment de lecture que je ne l’aurais imaginé.

L’histoire et les personnages sont assez caricaturaux et je n’ai pas vraiment eu de surprise. Cependant, je les ai quand même trouvés assez « attachants » et moins creux que je ne l’aurais pensé. Il y a une vraie histoire de fond dans ce roman, bien qu’elle manque un peu d’originalité et de profondeur. J’ai aussi trouvé l’écriture parfois un peu naïve et redondante avec le fameux « Arrêtez de vous mordiller la lèvre ! » (Christian le dit au moins une centaine de fois dans le livre !!) et les « cinquante nuances » qui reviennent sans arrêt. 
Les scènes de sexe sont plus hard que je ne l’imaginais, cela m’a même étonnée qu’un livre avec des scènes de sexe aussi « particulières » puisse plaire à un si grand nombre de lecteurs. Après, il n’y a rien de choquant ou malsain non plus donc je n’ai pas trouvé cela dérangeant.
Bref, une lecture dont on peut largement se passer mais qui n’est pas désagréable pour autant. J’ai seulement trouvé la fin un peu longue car j’avais l’impression que la relation des personnages tournait un peu en rond et je commençais à être un peu écoeurée du côté « romance ».

Conclusion : Une première lecture de romance érotique qui ne m’a pas vraiment convaincue mais pas complètement rebutée non plus. Je lirai peut-être les deux autres tomes un jour mais je ne pense pas retenter l’expérience en me lançant dans une autre série. 


Challenge des 170 idées : 31. Quelque chose qui peut être collectionné
    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *