La Mariée du Dolmen

La Mariée du Dolmen
Danièle Bélorgey
Editions Autoédité 2015
177 pages (epub)

Quatrième de couverture : Près de Guérande, au pays des dolmens, la mort a la couleur du quartz blanc. Clémence Kéro n’a que quatorze ans lorsque sa jeunesse insouciante bascule dans l’horreur après le meurtre rituel de ses parents. Orpheline, héritière d’une fortune colossale, la voici projetée contre son gré sous la tutelle d’un oncle éloigné, un homme froid et austère qui l’arrache à sa province natale pour les terres humides et éternellement balayées par le vent de la Guérande médiévale. Seule l’amitié de la famille Martel, et de leur fille Thérèse, parviendra à la sauver du désespoir, et de son insignifiance. Pourtant, ce soir, elle a rencontré un homme qui l’a immédiatement éblouie. Un homme aussi pauvre qu’elle est riche et qui, en dépit de toutes les apparences, semble s’intéresser à elle. Peut-être est-ce le coffret de pièces anciennes couvertes d’inscriptions druidiques, découvertes à deux pas du grand dolmen, qui lui ont finalement porté chance. Mais cet étrange trésor recèle également une malédiction, une horreur sans nom que Clémence devra affronter au péril de sa vie alors que rôde sur les landes le spectre du seigneur satanique de la secte du dolmen, dont la convoitise obscène va souiller à jamais sa seule amie avant de s’attaquer à elle…

Ma note : 12/20

Mon avis : Tout d’abord, je tiens à remercier le forum Livraddict, les éditions Autoédité et l’auteur, Danielle Bélorgey, pour avoir eu la chance de découvrir ce roman.
Dès que j’ai lu le résumé et vu la couverture de ce livre, j’ai eu envie de m’y plonger. L’ambiance et le folklore celtes m’ont beaucoup attirée. Et j’ai d’ailleurs bien retrouvé durant ma lecture, tout le mystère de ces croyances.
Malheureusement, je dois dire que ce roman n’a pas vraiment répondu à mes attentes. J’ai trouvé que les événements s’enchaînaient beaucoup trop vite. J’aurais aimé que l’auteur pose vraiment le décor et les différents personnages au début du livre pour nous permettre de nous immiscer petit à petit dans l’ambiance et les traditions celtes. Au lieu de cela, j’ai plutôt eu l’impression d’avoir un résumé trop rapide des drames familiaux qui se sont abattus sur Clémence jusqu’au jour de son mariage, jour où commence l’intrigue du livre. Et les événements qui suivent ensuite ne sont peut-être pas assez amenés par l’auteur. J’apprécie qu’on fasse monter le suspense et qu’on me laisse un peu réfléchir avant qu’il se passe quelque chose d’important mais là, je me suis sentie plutôt noyée sous les rebondissements. D’ailleurs, je n’ai pas compris toutes les révélations finales car je ne me souvenais même plus de certains faits évoqués et expliqués à ce moment-là.
Les personnages auraient également mérité d’être plus approfondis et que l’on nous en dise plus sur eux. Je suis incapable de décrire le caractère d’aucun d’entre eux et je n’ai pas vraiment réussi à suivre les sentiments qu’ils avaient les uns pour les autres. Clémence, par exemple, change complètement de comportement vis à vis de son fils et de son mari sans qu’on comprenne vraiment pourquoi. Les sentiments amoureux ou haineux naissent aussi beaucoup trop vite.
C’est dommage car j’apprécie vraiment l’idée de départ qui est la malédiction s’abattant sur une famille. Le décor semble également superbe avec ces dolmens au milieu des landes. Il y a vraiment beaucoup de mystères dans ce livre et je suis sûre qu’avec une centaine de pages supplémentaires, mon avis aurait été très différent. Malheureusement, pour moi, le roman manque trop d’approfondissement.
Pour finir, je voudrais juste prévenir les futurs lecteurs que le livre comporte une scène de viol assez violente.

Conclusion : Une très bonne idée de roman qui aurait mérité plus d’approfondissement.

Voici le lien Amazon permettant d’acquérir cet ouvrage.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *