Le Cycle des âmes déchues T1 Le Mal en la demeure, Stéphane Soutoul

Le Cycle des âmes déchues T1 Le Mal en la demeure
Stéphane Soutoul
Editions du Petit caveau 2010
144 pages

Quatrième de couverture : Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.
Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Ma note : 17/20

Mon avis : Si, en cette période d’Halloween, vous avez envie d’un roman gothique qui vous fasse frissonner, ce roman est celui que vous cherchez. Le manoir des Kraemer, sombre et mystérieux, est un lieu où il ne fait pas bon s’égarer. Il vaut mieux également éviter de se fier à la beauté des deux sœurs qui y habitent.
Ce roman se lit très vite et on est emporté avec Geral de Lacarme dans cet obscur manoir où le pire pourrait bien se produire. Tout le charme, et les clichés, des romans gothiques sont là pour nous faire frissonner : nuit d’orage, hurlement dans la nuit, etc. Il est rare que je lise des romans aussi courts car j’ai toujours peur de rester sur ma faim mais cela n’a pas été le cas ici. Le mystère est justement dosé, rien ne traîne en longueur. Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. Le titre est particulièrement bien trouvé car toute l’histoire se déroule sur le domaine du manoir, presque en huis clos.
Il y a quand même quelques passages qui m’ont paru complètement absurdes mais, vu le thème du livre, je ne peux pas lui tenir rigueur de quelques passages qui m’ont semblé « irréalistes ».
Enfin, l’épilogue, qui devient presque une seconde partie du roman, nous en apprend plus sur le clan Lacarme, leur chasse aux Nosferatus et aussi sur un personnage féminin que j’aimerais beaucoup retrouver dans les tomes suivants.
En conclusion, c’est un très bon premier tome qui distille juste ce qu’il faut de mystère et de frisson pour nous donner envie d’en savoir plus en lisant la suite.

Challenge pause café : 7) Un livre sur une fratrie
Challenge des 170 idées : 118) Quelque chose de rond
    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *