Cher Mr Darcy

 

Cher Mr Darcy
Amanda Grange
Editions Milady 2013
525 pages

Quatrième de couverture : Amanda Grange nous offre une version épistolaire du classique de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Pemberley et Longbourn sont décrits à travers le point de vue des différents personnages, mais plus particulièrement à travers celui du romantique Mr Darcy. Une série de lettres nous dévoile comment ce dernier surmonte son chagrin après la mort de son père bien-aimé ; comment il va gérer ses affaires le liant au scandaleux Mr Wickham et comment il va tomber amoureux de la spirituelle Elizabeth Bennet.

Ma note : 15/20

Mon avis : Je n’ai jamais lu Orgueil et préjugés donc je n’avais pas d’attente particulière par rapport à ce roman.
J’ai vraiment eu l’impression de rentrer dans l’intimité de ces jeunes gens vivant à la fin du XVIIIe siècle. Les lettres sont souvent adressées à des amis proches ou des membres de la famille donc il s’agit souvent de confidences assez personnelles. J’ai parfois eu quelques difficultés à remettre les personnages au fur et à mesure des lettres car il y en a quand même beaucoup mais je retombais toujours rapidement sur mes pieds. Leur principal sujet de conversation est leur mariage et surtout la question de la personne qu’ils épouseront et les risques de ne jamais la trouver. Chacun raconte sa quête du mari ou de la femme idéale, chacun avec ses critères de sélection (argent, personnalité, sentiments, etc.).
Malheureusement, le point fort des lettres s’est transformé en point faible au fur et à mesure de la lecture. Elles ralentissent considérablement l’avancée de l’histoire et j’ai parfois eu l’impression de lire plusieurs fois les mêmes lettres. Même s’il y a beaucoup de personnages, il y en a plusieurs qui vivent ensemble et donc ils racontent souvent les mêmes événements, chacun à leur ami le plus proche, ou de leur propre point de vue. J’ai aussi trouvé la cadence du courrier assez étrange. Ils se répondent parfois le lendemain de l’envoi d’une lettre alors que cela me paraît vraiment rapide pour que le destinataire ait déjà reçu la lettre, surtout au XVIIIe siècle.

J’ai dévoré la première moitié du roman mais j’ai vraiment peiné sur la seconde à cause de toutes ces répétitions et longueur. Malgré ça, j’ai bien aimé découvrir cette histoire de façon un peu originale et cela m’a donné envie de lire Orgueil et préjugés afin d’avoir un avis un peu plus éclairé sur cette adaptation épistolaire.   

Challenge Au fil des saisons : Pioche dans Pile à lire
Challenge Coupe des 4 maisons : Hiboux express – Lire un roman épistolaire
Challenge des 170 idées : 41. Quelque chose de plié
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    2 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *