Ahriman

Ahriman
Gwenn Aël
Editions Lune écarlate 2017
Alors que Toulouse sombre dans un déferlement d’intempéries inexplicables, le lieutenant Éliot Bénin est confronté à la plus sordide affaire de sa carrière. Des meurtriers aussi déterminés que sanguinaires s’inspirent des méthodes de l’Inquisition et de la mise à mort du Christ pour assassiner des hommes. Bénin ressent immédiatement le caractère hors norme de cette enquête qui le mènera, deux millénaires en arrière, au jour lointain où tout a réellement commencé : en l’an 33 après J-C…
——————————-

Tout d’abord, je tiens chaleureusement à remercier le site Livraddict ainsi que les Editions Lune Ecarlate pour m’avoir fait parvenir ce roman.

Avant d’ouvrir ce livre, oubliez tous vos a priori sur la religion chrétienne et sur le Bien et le Mal. L’auteur va réussir à vous faire perdre tous vos repères sur ces deux notions fondamentales. Dès le début du livre, on sent que quelque chose d’important va se produire et je me suis parfaitement identifiée au policier chargé de l’enquête qui est obligé de revoir complètement sa façon de penser et d’appréhender le monde au fur et à mesure de ses découvertes. L’intérêt de ce livre réside moins dans l’enquête policière que dans la mythologie créée par l’auteur. Je suis complètement athée mais lire ce livre qui tourne autour de Dieu et de Satan m’a quand même passionnée car j’avais  l’impression de lire un roman historique, autant qu’ésotérique. En effet, la racine de toute cette affaire à laquelle sont confrontés nos personnages prend racine en plein Moyen-Âge et nous allons ici assister à la conclusion d’une énigme née il y a des centaines d’années.

Des réponses nous sont données tout le long du roman qui se termine en apothéose. A la toute fin du livre, les révélations finissent par s’enchaîner les unes aux autres au point de ne plus pouvoir en lâcher le livre. J’en étais presque essoufflée de tant d’informations, tant que j’avais envie de relire plus calmement les dix dernières pages afin de davantage les savourer et mieux comprendre. 
Ce roman livre vraiment une histoire magistrale pleine de mystères qui tient en haleine jusqu’au bout. Personnellement, j’aurais aimé une cinquantaine voire une centaine de pages supplémentaires afin que la conclusion soit plus « digeste » et qu’on ait des réponses à toutes nos questions. Je suis notamment restée un peu sur ma faim concernant le personnage de Léonard et j’aurais aimé que les personnages soient peut-être un peu plus approfondis. Malgré ça, je ne peux que vous conseiller ce roman qui a su se créer sa propre « vérité » et à laquelle on se laisse prendre avec énormément de plaisir et quelques frissons.
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    2 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *