Simiutopia

Simiutopia Episode 1
Céline Reinert
Editions Lune Ecarlate 2015
Ella a 28 ans, elle vit dans les tunnels depuis toujours. On lui a confié il y a trois mois, la charge du clapier 0-12 où vivent les bébés Simiens tout juste sortis du labo.
Les tunnels… Ce grand X qui abrite en son centre, la porte vers Simiutopia.
Elle en a passé des heures à rêver, à se demander ce qui peut bien se trouver derrière, mais on ne passe jamais la porte quand on est une Anomalie comme elle, seuls les Simiens aboutis ont droit à ce privilège.
Alors elle vit dans le quartier des femelles depuis ses dix ans, depuis qu’elle a quitté les clapiers, au milieu de ses semblables. Enfin, semblables… Pas vraiment. Elle est une anomalie parmi les Anomalies, c’est un comble !
Une vie loin d’être idyllique, sans compter l’ombre du tyrannique Jaz, qui plane constamment sur son existence…
———————————-
 
Même si je lis moins de dystopies actuellement après en avoir lu beaucoup il y a quelques années, jusqu’à m’en lasser un peu, cela reste un genre de lecture que j’apprécie beaucoup. 
Simiutopia peut tout à fait se classer dans ce genre et j’ai trouvé l’univers proposé par l’auteur plutôt original. C’est un premier tome vraiment très court donc il est encore dur de se faire une vraie idée de là où l’auteur veut nous mener mais l’atmosphère de ce livre est vraiment très intéressant. Il reste encore beaucoup de zones d’ombre et, pour ce tome en tout cas, c’est au lecteur de deviner pas mal d’éléments et de tirer ses propres conclusions sur l’apparence des personnages, le lieu où ils sont, etc. avec le peu d’éléments que nous donne l’auteur. J’ai d’ailleurs trouvé cela un peu frustrant mais on se rend compte au fur et à mesure de la lecture que les personnages eux-mêmes n’ont pratiquement aucune idée de l’endroit où ils sont et du but de ce qu’ils font, de leur travail quotidien. 
Je ressors donc un peu mitigée de cette lecture car j’ai aimé l’atmosphère proposé et le peu de choses qui nous ont été révélées, et je suis vraiment très curieuse d’en savoir plus. Par contre, j’ai été très frustrée du peu d’informations qu’on nous donne et j’espère que l’auteur va vraiment étayer tout ça sur les prochains tomes. 
Après, en 90 pages, il est évident qu’il était compliqué de mettre en place tout un monde tout en faisant un peu avancer l’histoire des personnages. J’attends donc vraiment beaucoup du deuxième tome.

Merci beaucoup aux éditions Lune écarlate de m’avoir permis de découvrir ce livre.

Coupe des 4 maisons : Hominum revelio – un livre où il n’y a pas d’humains dans l’histoire
Challenge des 170 idées : 117. quelque chose de vert.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *