La Peau sur les os

La Peau sur les os
Richard Bachman (Stephen King)
Editions Albin Michel 1987

Billy Halleck, bon époux, bon père, vit dans le Connecticut et exerce son métier d’avocat à New York. Boulimique, il pèse plus de cent kilos.
Un jour, il tue accidentellement en voiture une vieille gitane. Sa position de notable lui vaut de n’être condamné qu’à une peine de principe et les Gitans sont expulsés de la ville. C’est alors que Billy commence à maigrir, et de plus en plus. Il a beau se gaver, rien ne peut enrayer cette perte de poids qui risque l’amener à une issue fatale. Terrifié, il comprend alors que le chef de la tribu gitane lui a jeté un sort…
————————————–

Il y a des livres qui ont a priori tout pour nous plaire : une histoire originale écrite par un auteur qu’on apprécie ; et qui pourtant ne font pas mouche. Ce fut malheureusement le cas avec ce roman de Stephen King. 
J’ai beaucoup aimé l’idée de cette histoire et je ne peux honnêtement pas dire que j’ai détesté ce livre. Cet homme qui maigrit inexorablement ne peut pas laisser insensible et on a envie de savoir comment ça va se terminer. On ne sait pas trop la raison pour laquelle il maigrit. Lui est persuadé que c’est une malédiction gitane mais, et si c’était juste dans sa tête ? C’est d’ailleurs la question centrale de ce livre. La narration est du point de vue de Bill Haleck donc cela réduit considérablement notre propre vision des événements et pose donc encore plus d’interrogations. 
C’est exactement le genre de roman qui pourrait me plaire. Cependant, je dois dire que je me suis ennuyée pendant une bonne partie du livre. Finalement, Bill reste campé sur ses positions, ses idées, sa culpabilité, sa haine et il ne se passe pas grand chose… Je n’ai pas trouvé que l’histoire avançait réellement avant la toute fin du livre. D’ailleurs, j’aurais bien aimé que la fin soit également un peu plus développée. Cela se termine un peu abruptement et j’aurais voulu en savoir plus. 
D’après mes autres lectures de cet auteur, j’accroche vraiment au style de Stephen King et j’ai été très étonnée de ne pas être aussi séduite cette fois-ci. Je crois que c’est un auteur au style narratif assez changeant donc cela vient peut-être de ça ou cela vient peut-être de la traduction qui m’a moins plu. 
Bref, j’ai trouvé l’histoire vraiment originale et je pense qu’elle avait tous les ingrédients pour me plaire. Malheureusement, le rythme et le style narratif ne m’ont pas vraiment plu et m’ont empêché de vraiment rentrer dedans.

Challenge Au fil des saisons : Lire un livre emprunté
Coupe des 4 maisons : Dissenssium – Un livre d’un genre que tu ne lis pas habituellement
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    2 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *