Lus dans le train – mai 2017

Je reprends ce rendez-vous après plusieurs mois d’absence car il avait l’air de vous plaire, rendez-vous que j’ai découvert sur le blog des Lectures de Mina et repris par Kloliane. J’essaie donc de faire à nouveau attention aux lectures de mes camarades de transport en commun.

Voici les livres que j’ai rencontrés durant mes trajets quotidien de ce mois de mai.

Par amour

Valérie Tong Cuong

Pour protéger les siens des absurdités de la guerre, il ne reste parfois que l’énergie de l’amour et la force du sacrifice… Retraçant le destin de deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, cette fresque puissante, envoûtante, nous conduit du Havre à l’Algérie et met au jour un pan méconnu de notre Histoire.

Le titre de ce livre m’a tout de suite interpellé car la couverture n’était pas celle d’une romance. J’ai donc pensé que ce roman devait sans doute raconter une histoire assez poignante. Et effectivement, il semble être l’un de ceux qui ne laisse pas indifférent.

Les Fourmis

Bernard Werber

Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d’années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empires sur toute la surface du globe. Iles ont créé une civilisation parallèle, bâti de véritables royaumes, inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d’égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche. Le roman pas comme les autres nous dit pourquoi et nous plonge de manière saisissante dans un univers de crimes, de monstruosités, de guerres tel que nous n’en avons jamais connu. Au-delà de toute imagination. Il nous fait entrer dans le monde des infra¬terrestres. Attention où vous mettrez les pieds. Après avoir lu ce roman fascinant, vous risquez de ne plus regarder la réalité de la même manière.

J’ai lu le premier tome de cette trilogie l’an dernier (lien vers mon article) et je n’avais pas vraiment accroché. Je m’étais fait une fausse idée du livre, ce qui m’avait déstabilisée. Je ne pense même pas lire le deuxième tome finalement.

Et vous, quelles lectures avez-vous croisées dans votre trajet quotidien ? Avez-vous lu les livres ci-dessus ?

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *