Lus dans le train – Juin 2017

Voici un nouveau « Lus dans le train », rendez-vous que j’ai découvert sur le blog des Lectures de Mina et repris par Kloliane. Il s’agit de vous présenter les lectures d’autres voyageurs, que j’ai pu apercevoir durant mes trajets quotidiens dans les transports en commun.

Te laisser partir

Claire Macintosh

1ère édition française : 2016 Editions Marabout

Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles.
Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie.

Je n’avais pas spécialement entendu parler de ce livre auparavant mais les avis semblent très bons sur Livraddict. Ils parlent notamment de ce roman comme d’un thriller psychologique assez surprenant. Il est donc très possible que je me laisse tenter.

Les Luminaires

Eleanor Catton

Première édition française : 2014 Editions Buchet/Castel

Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l’or, l’île voit débarquer sur ses côtes tout ce que la vieille Europe compte d’ambitieux et de désespérés. Parmi eux, Walter Moody, un jeune britannique ruiné bien décidé à trouver fortune accoste au port d’Hokitika, sur la côte Ouest, après un éprouvant voyage. Mais une étrange assemblée l’attend dans le petit hôtel où il a trouvé refuge. Là, dans une atmosphère des plus tendues, douze hommes du cru tiennent une réunion secrète pour tenter d’élucider des faits étranges qui agitent la communauté depuis plusieurs semaines. Un riche notable a disparu, une prostituée a tenté de mettre fin à ses jours, et on a découvert une immense fortune dans la maison d’un pauvre ivrogne, mort lui aussi. Moody succombe bientôt à l’irrésistible attrait du mystère et se retrouve plongé dans un entrelacs d’intrigues et de destins vertigineux.

Le synopsis est assez intrigant et cela semble être le genre de roman que j’apprécie. Par contre, c’est un sacré petit pavé de 1248 pages dans les éditions Folio.

La Femme sans sépulture

Assia Djebar

Albin Michel 2002

La Femme sans sépulture, c’est Zoulikha, héroïne oubliée de la guerre d’Algérie, montée au maquis au printemps 1957 et portée disparue deux ans plus tard, après son arrestation par l’armée française. Femme exceptionnelle, si vivante dans sa réalité de mère, d’amante, d’amie, d’opposante politique, dans son engagement absolu et douloureux, dans sa démarche de liberté qui scelle sa vie depuis l’enfance et qui ne l’a jamais quittée, sa présence irradiante flotte à jamais au-dessus de Césarée… Autour de Zoulikha s’animent d’autres figures de l’ombre, paysannes autant que citadines, vivant au quotidien l’engagement, la peur, la tragédie parfois. Véritable chant d’amour contre l’oubli et la haine, de ce passé ressuscité naît une émotion intense, pour ce destin de femme qui garde son énigme, et pour la beauté d’une langue qui excelle à rendre son ombre et sa lumière.

Un témoignage écrit par une auteur dont l’Algérie et notamment l’époque de la guerre d’Algérie semble être le sujet de prédilection.

Le Club des survivants T5 Rien qu’une promesse

Mary Balogh

Editions J’ai lu 2016

Revenu de la guerre, Ralph Stockwood se sent tel un mort vivant. Pourtant il doit songer à se marier, comme le lui rappelle sa grand-mère, la duchesse de Worthingham. C’est alors que la dame de compagnie de cette dernière lui propose sans détour de l’épouser. Chloé Muirhead n’a en effet aucune perspective d’avenir et elle a banni tout sentimentalisme de sa vie. La sécurité lui suffit. En contrepartie, elle donnera une descendance à Ralph.

D’abord déconcerté par le pragmatisme de cette rousse à la chevelure incendiaire, Ralph accepte le marché. Lui-même ne croit pas au bonheur conjugal, alors que risque-t-il ? Il accède même à la seule condition exigée par Chloé : ne jamais la forcer à retourner à Londres. Une promesse qu’il va s’empresser de trahir…

Je ne connais pas cette saga de romances historiques. A priori, un couple différent est à l’honneur dans chaque volume.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *