La Maison bleu horizon, Jean-Marc Dhainaut

La Maison bleu horizon

Jean-Marc Dhainaut

Editions Taurnada juin 2017

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

—————————–

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement Jean-Marc Dhainaut et les éditions Taurnada de m’avoir proposé de recevoir ce roman. J’avais beaucoup aimé la première parution de l’auteur et je n’ai donc pas hésiter avant d’accepter. Et ce fut encore une fois un très bon moment de lecture.

Jean-Marc Dhainaut a le don de rendre ses personnages attachants en très peu de pages. Sans être friande des histoires de fantômes et même si quelques passages m’ont fait frissonner, je n’ai pourtant plus pu lâcher ce livre avant de savoir le fin mot de cette histoire. Une fin qui a d’ailleurs su me surprendre à plusieurs titres.

Cette histoire se passe sur un laps de temps très court, seulement quelques jours, durant lesquels Alan Lambin va enquêter dans une maison où des phénomènes surnaturels se produisent. La majeure partie du roman se passe en huis clos puisque la neige bloque les habitants de cette famille et qu’ils sont complètement coupés du monde. J’apprécie ce genre d’ambiance qui évite de se disperser et qui permet d’approfondir une situation et des personnages. C’est aussi ce qui crée l’atmosphère angoissante de ce roman puisque je me suis sentie prise au piège, comme cette famille.

Ce roman n’est pas seulement une histoire de fantômes puisqu’il y a également toute une part historique dans la narration. En effet, certains passages se déroulent durant la première guerre mondiale et notamment au milieu des tranchées. L’auteur semble s’être beaucoup renseigné sur le sujet et donne des détails que je ne connaissais pas sur ce qu’ont vécu les soldats.

Ce roman se lit très rapidement grâce à une histoire prenante et un style d’écriture simple et efficace. Alan est le narrateur de cette histoire qu’il a vécue par le passé. Il connaît les événements qui vont se produire et attise notre curiosité assez régulièrement en y faisant allusion. Tout cela m’a fait dévorer ce roman en très peu de temps et oublier les quelques maladresses ou clichés que j’ai pu rencontrer.

Je pense que ce livre aurait réellement pu être un coup de cœur si je n’étais pas aussi « flippette » et que je n’avais pas été mise un peu mal à l’aise par certains passages. En tout cas, ce fut une lecture réellement captivante et qui aura eu le mérite de ne pas me laisser de marbre. Je vais continuer à suivre cet auteur car j’apprécie réellement son style et je vous incite également à le découvrir.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *