Kilomètre zéro, Maud Ankaoua

Kilomètre Zéro – Le Chemin du bonheur

Maud Ankaoua

Eyrolles 2017

Et vous, jusqu’où irez-vous pour sauver une amie ? Maëlle, 35 ans, est directrice financière d’une start-up en pleine expansion. Ses passions: le travail, le luxe, et sa salle de sport. Une vie bien rodée jusqu’à ce que sa meilleure amie, atteinte d’un cancer, lui demande de récupérer une méthode ancestrale capable de la guérir. Commence alors un voyage inattendu au coeur des Annapurnas, guidé par un sage à la philosophie bouleversante.

——————————

« Mais quelle qu’en soit la finalité,l’objectif est de prendre du plaisir à chaque seconde, ainsi le voyage sera une réussite. Le bonheur ne réside pas au kilomètre final qui n’existera jamais, mais au kilomètre zéro, qui commence à chaque instant. »

Ce n’est pas simple de vous donner un avis sur ce livre car j’ai vraiment beaucoup aimé le fond de ce roman mais pas du tout sa forme.

Maëlle doit se rendre sur l’Himalaya pour rapporter un livre à une amie malade. Pour cela, elle est accompagnée par un guide, qui le sera à plusieurs niveaux, aussi bien physique que spirituel. En effet, il distille ses conseils et ses leçons de vie à Maëlle durant tout le roman. A chaque fois qu’elle se retrouve face à une difficulté, il lui explique comment la surmonter. Ses leçons m’ont fait beaucoup réfléchir et prendre du recul par rapport à moi-même. Ce ne sont pas des conseils de développement personnel classiques mais des pistes de réflexion sur soi afin de voir les choses différemment, notamment concernant notre façon d’aborder le bonheur et nos relations aux autres. Ce livre se déroule au Tibet et les conseils donnés sont donc empreints d’une certaine sagesse et d’une philosophie de vie zen. Ce n’est pas le premier roman de ce genre que je lis et j’ai pourtant trouvé le message original et peut-être plus percutant, pour moi.

Par contre, l’histoire en elle-même m’a énormément ennuyée. Les chapitres sont tous construits exactement de la même façon : Maëlle rencontre une difficulté et Shanti, son guide, essaie de l’aider en lui enseignant sa philosophie de vie. Seulement, tout est trop prévisible dans cette histoire qui manque cruellement d’originalité. Le but est d’illustrer le propos du guide mais je pense que cela aurait pu être fait avec plus de finesse. De plus, Maëlle est un personnage qui se plaint et se met en colère tout le temps, ce qui avait pour but de me crisper à chaque début de chapitre. Pour une lecture « feelgood », j’espérais un peu plus de sérénité.

Il est très possible que je relise de temps en temps uniquement les fins de chapitre avec les conseils de Shanti pour me les remettre en tête mais sûrement pas le livre en entier. Je vous le conseille donc si vous êtes intéressé par des conseils plutôt spirituels et empreints de sagesse. Si vous souhaitez des conseils de développement personnel plus classiques, je ne vous recommande pas de vous lancer dans ce roman.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *