La Trilogie du mal T1 L’Âme du diable, Maxime Chattam

« Il marcha sur le trottoir, les mains dans les poches, admirant le paysage lumineux qui s’étendait au loin, au pied de la colline. C’était beau et repoussant à la fois. Des myriades de d’étoiles terrestres brillant d’un panaché de couleurs, mais surtout ce qu’elles impliquaient : la société. Tous ces gens vivant dans l’engrenage du travail, de la vie sociale, du bien et du mal. Que savent-ils du bien et du mal ? Qui sont-ils pour établir en lois apodictiques ce qui est le bien ou le mal ? Sont-ils des Dieux ? »

La Trilogie du mal T1 l’Âme du diable

Maxime Chattam

1ère édition française en 2002 chez Michel Laffon

Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

———————————–

Ce roman fut le tout premier que je lisais de Maxime Chattam et il m’a beaucoup plu. Ce n’est pas un auteur que je connais bien donc j’ai été surprise par certaines descriptions très crues et par quelques détails glauques dont j’aurais pu me passer mais ils donnaient à ce livre toute la noirceur qui le caractérise.

L’auteur nous livre ici une histoire qui flirte tout du long entre le thriller et le roman d’horreur. Je n’ai pas pu m’empêcher d’émettre des hypothèses sur le coupable et les raisons des meurtres évoqués, durant ma lecture, mais je crois bien qu’il est impossible d’imaginer jusqu’où l’auteur vous nous emmener.

Ce roman nous emporte avec lui au rythme de meurtres de plus en plus barbares et d’un mystère qui grandit toujours plus. Mon sentiment d’incrédulité face à ces crimes atroces et inexplicables ont finalement laissé place à un doute que j’essayais de combattre mais qui revenait sans cesse.

Le roman nous abandonne sur une conclusion terrifiante et nous laisse pourtant entendre que nous sommes encore loin du point culminant de cette terrible histoire.

Je crois que c’est l’un des meilleures thrillers que j’ai lu cette année et je le conseille à tous ceux qui ne sont pas réticents au sang et aux descriptions crues.

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    4 Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *