La Vérité sur l’affaire Harry Québert, Joël Dicker

La Vérité sur l’affaire Harry Québert

Joël Dicker

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

——————————-

Il y a des lectures qui tombent pile au bon moment dans notre vie et, pour celle-ci, ça n’a malheureusement pas du tout été le cas. Mes lecteurs les plus assidus ont dû croire que je laissais tomber le blog mais mon « silence » est tout simplement dû au fait que j’ai mis deux mois à lire ce roman…

Je partais plutôt avec de bons a priori sur ce livre dont j’avais beaucoup entendu parler mais, si le début m’a bien plu, j’ai trouvé toute la partie sur l’enquête bien trop longue. Je ne veux pas rentrer dans les détails de l’intrigue ni du déroulement de la narration mais j’ai eu l’impression qu’on me racontait sans arrêt la même histoire, avec quelques détails supplémentaires par-ci par-là ou un autre point de vue. De plus, je ne me suis pas du tout attachée au personnage de Nola et encore moins à son histoire d’amour avec Harry Québert. Nola est restée pour moi un personnage mystérieux jusqu’à la fin et je n’ai jamais réussi à me la dépeindre vraiment clairement dans mon esprit ni à me fondre dans le décor de cette ville trop peu mis en place. En fait, cette histoire m’a laissée plutôt indifférente.

Je suis cependant consciente que mon état d’esprit et mes contrariétés personnelles au moment de la lecture n’ont sûrement pas joué en la faveur de ce roman. Et je ne peux pas lui enlever le plaisir que j’ai eu au début de ma lecture ni mon intérêt soudainement revenu à la fin du roman à la suite d’une révélation que je n’attendais pas.

Bref, ce livre et moi ne nous sommes malheureusement pas trouvés l’un l’autre mais malgré des longueurs qui m’ont paru interminables, je ne cache pas que ma lecture commençait plutôt bien et qu’elle ne s’est pas trop mal terminée.

Rendez-vous sur Hellocoton !
3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *